Mis à jour le 19 mars 2019

Les 5 et 6 février 2019 ont eu lieu les premières assises territoriales de la transition agro-écologique et de l'alimentation durable à Montpellier organisées par Montpellier Méditerranée Métropole, Agropolis international, le CNFPT et Terres en ville. Plusieurs membres du réseau ReADy, dont le Cerdd, étaient présents !

slide3 assises agroecologie

L'alimentation, un sujet multi-thématiques !

Un succès au regard des 500 inscrits et de la venue de 60 intervenants pour 35 ateliers ! Nous étions 10 de la région Hauts-de-France, tous du réseau ReADy, à nous y retrouver.

L'occasion de découvrir les nombreuses initiatives françaises. Sans nul doute que cet enjeu est devenu primordial pour les territoires. Nouvelle thématique ? Plus maintenant au regard des projets aboutis dans les territoires français mais aussi internationaux. Plusieurs intervenants ont rappelé que l'alimentation est un besoin primaire, comme l'air et l'eau, d'où l'importance de développer une stratégie destinée à tous les citoyens. Les projets intègrent donc les enjeux de santé, de précarité, de gaspillage alimentaire pour chaque repas, des foyers à la restauration collective.

Il est révolu le temps où les territoires peinaient à dépasser la dimension agricole !

D'ailleurs les inspirations ne manquent pas, des villes aux intercommunalités : Montréal, Malmö, Turin, Milan, Narbonne, Mouans en Sartoux, la Communauté d'Agglomération de Douais, la Métropole Lilloise, Montpellier Métropole et bien d'autres. Pour certaines, les projets ont démarré pour répondre à des problématiques environnementales et d'autres pour réduire les inégalités sociales. Peu importe l'élément déclencheur, ces expériences sont riches, encourageantes et suffisamment avancées pour nous faire bénéficier de leurs enseignements et les perspectives d'amélioration.

En introduction, Olivier de Schutter, ancien rapporteur spécial auprès des Nations Unies pour le droit à l'alimentation et Co-Président du panel international d'experts sur les systèmes alimentaires durables (IPES-Food), nous a d'ailleurs énoncé les questions clés et les débuts de solutions :

  • Comment faire en sorte qu'une politique alimentaire émerge ?
  • Comment s'assurer que celle-ci survive au changement politique ?
  • Comment s'assurer que les services se décloisonnent et travaillent de concert ?
  • Comment assurer cohérence d'action à tous les échelons ?

Il a également insisté sur le rôle du citoyen comme capital social, terme proposé par Putnam dans ses travaux. Comment miser sur l'énergie sociale citoyenne sans la brider, sans la co-opter, sans la décourager ? Ce n'est pas chose facile pour une collectivité locale et ses élus.

Les mots clés proposés pour construire une Transition Alimentaire : projets pluri-annuels, vision d'avenir, plan de route, cohérence, accompagnement de l'épanouissement des initiatives locales, décloisonnement...

Encore de nombreuses étapes à franchir qui seront à partager à l'occasion des prochaines assises organisées par Nantes Métropole en 2021.

Plus d'informations sur les Assises Territoriales

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire