Mis à jour le 30 août 2017

Le 25 avril 2017, le pôle climat du Cerdd organisait une visite de terrain à l’ESAT ADAPEI 80 d’Allaines pour découvrir la stratégie de l’ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail) en matière d’économies d’énergie et de protection de l’environnement. Merci aux 38 participants qui sont venus de tous horizons des Hauts-de-France !

Avec 2 % de la consommation d'énergie nationale, le secteur de la santé, regroupant les établissements sanitaires et médico-sociaux, représente une part conséquente du secteur tertiaire. Le fonctionnement permanent de ces établissements impose en effet des besoins importants en électricité, en eau chaude sanitaire et en chauffage.

Contexte énergétique et environnemental des EMS de la Somme

Delphine Roger, responsable du Pôle énergie, climat et qualité de l'air du Conseil Départemental de la Somme, a présenté l’enquête sur la prise en compte de l'énergie et de l'environnement dans les 126 établissements médico-sociaux (EMS) de son territoire réalisé depuis 2008. 

Ce travail a permis de dresser un état des lieux des consommations et dépenses d'énergies, d'eau et de déchets des trois dernières années, d'analyser les pratiques en matière de restauration collective et de gaspillage. Au-delà d’un appui administratif et financier, le Département propose aussi à ces établissements une ingénierie technique pour les aider à réduire leurs dépenses d’énergie.

L’ESAT d’Allaines, un établissement exemplaire dans sa démarche énergie-climat

L'Association Départementale des parents et amis de personnes handicapées mentales de la Somme (ADAPEI ex Papillons Blancs) emploie 120 usagers handicapés encadrés par une trentaine de professionnels sur le site d'Allaines.

Également engagée pour l’innovation et le développement durable, l’association s’est dotée à Allaines d’un nouvel établissement d’aide par le travail, centré sur une activité de blanchisserie, avec un bâtiment à haute performance énergétique (BBC). Son activité se montre également économe en eau, grâce à une « gestion globale » passant par la récupération de l’eau de pluie et le recyclage.

En effet, qui dit activités de services et petite industrie (activité de blanchisserie) dit inévitablement, eaux grises… C'est au niveau de la gestion et de l’optimisation du cycle de l’eau que le site d’Allaines se veut le plus exemplaire (procédé unique de recyclage d'eaux de blanchisserie industrielle et micro station d’épuration interne couplée à une roselière). 70% des 10 m³ de l'eau utilisés par jour sont traités sur place et réutilisés.

Mais le volet « énergie » n'est pas en reste. Les bâtiments, conçus pour être très fonctionnels, répondent aux exigences BBC et recourent massivement aux énergies renouvelables.

La totalité du chauffage de l'établissement et des bâtiments est fournie par deux chaudières (400 Kw au total) alimentées par du broyage de bois issus de l'activité "S 3 vert" de l'ESAT et du miscanthus cultivé dans des champs attenants à l'établissement. Le reste de l'énergie est fourni par une éolienne et des panneaux solaires .

Une véritable démarche de développement durable et de citoyenneté

Au delà des aspects techniques de l’établissement, Eric DHEILLY, Directeur de l’ESAT, nous explique qu’ils ont souhaité intégré chaque salarié à ce projet, ainsi que leur famille en les sensibilisant sur certaines particularités du projet, en faisant attention au gaspillage….

Au départ le projet a été construit autour d’une réflexion humaine orientée vers la RSE, le bien-être des salariés au travail (qualité de l'environnement, confort au travail..). C’est pourquoi chaque action a un sens et se voit dans les résultats à long terme. Un participant de la visite l’a entendu de la même manière : « Sur le sujet du DD cette expérience grandeur nature fait une grande part au domaine humain. C’est un très bel investissement humain en direction des populations fragiles ».

À suivre : une vidéo récap’ de cette visite climatour sera diffusée courant septembre !

Aller plus loin :

Visite Climatour à l’ESAT d’Allaines

Rédaction : Lucille Hutchison, chargée de communication digitale

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire