Mis à jour le 12 mai 2015

Le Nord-Pas de Calais est une région sensible à la pollution atmosphérique. Les émissions de polluants atmosphériques y sont élevées pour plusieurs raisons : réseaux de transports denses, importante activité industrielle ou encore agriculture intensive. De plus, l’exposition et la sensibilité des populations et des milieux naturels à cette pollution est particulièrement prononcée.

Des solutions existent :

Réduire les émissions de polluants atmosphériques générés en particulier par le transport routier et les secteurs résidentiel et tertiaire.

Exemple d'objectifs 2020 du SRCAE :

Réduire la pollution atmosphérique, en agissant prioritairement sur les polluants dont les concentrations dans l’air dépassent les valeurs limites réglementaires (poussières, oxydes d’azote, ozone et dioxyde de soufre).

Pour débuter, voici une première sélection de ressources pédagogiques sur la thématique "air et climat".

Interview de Nicolas Hulot sur les enjeux "air et climat"

Air et climat

Durée: 02:47

Interview pour Air Lorraine de Nicolas Hulot.

ZOOM sur le plan de protection de l’atmosphère du Nord-Pas de Calais

Adopté fin mars 2014 et avec pour emprise le périmètre territorial de la région Nord-Pas de Calais, le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) a pour objet de définir les actions permettant de ramener les concentrations en polluants dans l’air ambiant sous des valeurs assurant le respect de la santé des populations (valeurs réglementaires définies dans le Code de l’Environnement).

Les préfets du Nord et du Pas-de-Calais ont approuvé le 27 mars 2014, le plan interdépartemental de protection de l’atmosphère (PPA). Ce plan a vocation à réduire les pollutions de toutes sortes, dans la durée, de telle manière à restaurer la qualité de l’air. Il vise en priorité la réduction des particules et des oxydes d’azote. Cet arrêté inter-préfectoral rend opposable les mesures réglementaires du PPA

Les émissions régionales résultent de contributions diverses auxquels participent le secteur du résidentiel et tertiaire, des transports par route, de l’industrie, de la transformation d’énergie et de l’agriculture. Le PPA prévoit des réductions des émissions dans tous ces secteurs contributeurs sous la forme de 14 mesures réglementaires, 8 d’actions d’accompagnement.

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire