Mis à jour le 10 octobre 2016

Bien qu'elles soient encore minoritaires en Nord-Pas de Calais, les énergies renouvelables tendent à prendre de plus en plus d'importance au fil des années. En 2012, la production d'énergie renouvelable est estimée à 3,7% de la consommation régionale d'énergie. Leur développement offre une alternative durable à la raréfaction des énergies fossiles et fissiles et permet de répondre à des engagements nationaux et européens (objectifs "3X20", lois Grenelle, ...) mais aussi régionaux (SRCAE).

En Nord-Pas de Calais, la première énergie renouvelable est le bois. Vient ensuite l'éolien qui a connu un fort développement ces dernières années. La valorisation électrique de la biomasse, la géothermie et les énergies solaires complètent le panel des énergies renouvelables de notre région et évoluent aussi positivement. Néanmoins, son faible potentiel en énergie hydraulique (terrestre) maintiendra probablement le Nord-Pas de Calais en retrait d'autres régions dotées de grands barrages.

En tenant compte des limites de l'exercice, détaillées dans la publication, la production d'énergie renouvelable régionale 2012 serait de l'ordre de 5 600 GWh. Depuis 2009, cela représenterait une évolution située entre +15% et +25% selon les références utilisées.

Des potentialités clairement identifiées

En 2010, deux diagnostics ont permis de consolider les informations disponibles sur le récent sujet du suivi des énergies renouvelables. L'une des évaluations a été menée dans le cadre de l'élaboration du Schéma Régional du Climat, de l'Air et de l'Énergie (SRCAE), l'autre via une étude pilotée par le Conseil Régional Nord-Pas de Calais et l'ADEME. Les estimations indiquaient une production située entre 3 et 3,25% de la consommation régionale en 2009 ; la comparaison aux chiffres 2012 (3,7% de part relative) indique une progression.

Cependant, pour répondre aux objectifs européens du "3 X 20", il est nécessaire de multiplier par 3,8 la part des énergies renouvelables dans la consommation régionale d'énergies à l'horizon 2020 (par rapport à 2009). L'intérêt de réaliser un suivi fin et pérenne de l'état des énergies renouvelables régionales prend alors tout son sens.

L'Observatoire Climat Nord-Pas de Calais collecte et partage les données permettant d'établir cet état des lieux.

Des solutions existent :

Multiplier par 3, et donc porter à 12%, la part d'énergie renouvelable dans la production énergétique, en développant en particulier l'éolien, le photovoltaïque,la valorisation de la biomasse et la méthanisation des déchets.

Exemples d'objectifs 2020 du SRCAE :

Atteindre, à l'échéance 2020, 1346 mW de puissance éolienne installée; produire1260 gWh/an à partir de bois énergie et1000 gWh/an pour la méthanisation en privilégiant la ressource locale sur des projets de taille adaptée.

Pour débuter, voici une première sélection de ressources pédagogiques sur les énergies renouvelables.

Pour plus de données chiffrées sur les énergies renouvelables en région, découvrez la publication de l'Observatoire Climat Nord-Pas de Calais : Énergies renouvelables en Nord-Pas de Calais - Chiffres 2012

Énergies renouvelables en Nord-Pas de Calais - Chiffres 2012

En Nord-Pas de Calais, la première énergie renouvelable est le bois. Vient ensuite l'éolien qui a connu un fort développement ces dernières années. La valorisation électrique de la biomasse, la géothermie et les énergies solaires complètent le panel des énergies renouvelables de notre région et évoluent aussi positivement. Néanmoins, son faible potentiel en énergie hydraulique (terrestre) maintiendra probablement le Nord-Pas de Calais en retrait d'autres régions dotées de grands barrages.
En tenant compte des limites de l'exercice, détaillées dans la publication, la production d'énergie renouvelable régionale 2012 serait de l'ordre de 5 600 GWh. Depuis 2009, cela représenterait une évolution située entre +15% et +25% selon les références utilisées.

À voir : développement de la filière bois-énergie avec la Maison du Bois

CLIMATOUR du 28 novembre 2013 : Développement de la filière bois-énergie avec la Maison du Bois

Durée: 05:38

Le 28 novembre 2013, nous étions une vingtaine de personnes sur le territoire des 7 Vallées pour découvrir le déploiement de la filière bois-énergie. Rien de tel que 2 heures sur le terrain pour constater, s’inspirer et revenir sur son territoire plein de bonnes idées. Et pour que les discussions sortent des couloirs et arrivent à vos oreilles, visionnez à votre tour cette courte vidéo récapitulative.

En région, on a (pour le moment) peu de bois, mais on sait déjà bien l’utiliser. Le nombre croissant d’activités et d’emplois locaux autour de cette ressource renouvelable le confirme.

Plus de 26 000 salariés en région, un poids comparable à celui du secteur automobile ! (Source : CCI de région Nord de France)

Et pour qu’une véritable filière bois-énergie puisse se pérenniser, encore doit-elle s’appuyer sur un approvisionnement régulier. D’où la création en 2011, dans le Pas-de-Calais, d’une société coopérative d’intérêt collectif : la SCIC Bois-Energie des Terroirs

La Maison du bois témoigne de la structuration de la filière bois-énergie sur le Pays des 7 Vallées, du Ternois et du Montreuillois.

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire